5 janvier 2017

Création

propose 4 différentes formes de
végétalisation des toitures extensives :

Classique

> Une couche de géotextile pour filtrer et drainer l’eau ;
cela protège l’étanchéité et peut aussi retenir l’eau (jusqu’à 24 litres par m2).

> Une couche de substrat adaptée à la toiture et aux végétaux choisis.

3 manières d’installer les végétaux :

Par semis

Cran Gevrier – Haute Savoie (74)
4 mois après semis

Par plantation

Ornex – Ain (01)
5 mois après plantation

Par tapis pré-cultivé

Romenay – Saône et Loire (71)
Tapis pré-cultivé, résultat à la pose


La Cassette pré-cultivée

Elle comprend la couche de protection et drainage, le substrat et les végétaux.
Elle offre une grande retenue d’eau (27 litres par m2).


Les végétaux

Montfavet – Vaucluse (84)
5 mois après semis

Chalon sur Saône – Saône et Loire (71)
5 mois après plantation

Monze – Aude (11)
5 mois après semis, arrosage automatique, système Sika Sarnavert

Leur variété dépend de l’épaisseur de substrat, et sont :

> Des plantes succulentes de type sedum (substrat min. 7 cm)
> Des plantes et fleurs de prairie ou tout autre végétal adapté à l’épaisseur du substrat (min. 12 cm)


Tout est envisageable

Fresnes – Val de Marne (94)
Cassettes pré-cultivées avec arrosage, résultat à la pose, système Sika Sarnapack

Lausanne – Suisse
7 mois après semis

La végétalisation est possible si le toit comporte des panneaux photovoltaïques, une climatisation ou d’autres éléments techniques. La toiture végétalisée peut aussi faire office de toiture plaisir.

Nous installons aussi l’irrigation par asperseurs ou par tuyaux poreux sur les toitures en pente ou situées en-dessous de la ligne Bordeaux-Valence.

Nous végétalisons différents types de toitures, qu’elles soient plates, en pente ou difficilement accessibles, sur bâtiments officiels, industriels, commerciaux, etc…

Primevère